FAFPT - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale
FA-FPT > Fédération > Revue de presse > Mesures en faveur des Atsem : le Conseil supérieur globalement favorable, les syndicats divisés

Mesures en faveur des Atsem : le Conseil supérieur globalement favorable, les syndicats divisés

Lors de sa séance du 15 novembre, le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT) a émis un avis favorable sur les mesures du gouvernement en faveur des agents spécialisés des écoles maternelles. Mais plusieurs syndicats les jugent très insuffisantes. Au cours de la réunion, l'organisme consultatif a aussi alerté sur le recours abusif à l'emploi non-titulaire à La Réunion.

Après les manifestations de l'hiver dernier et le rapport présenté dans la foulée par le Conseil supérieur de la fonction publique territoriale (CSFPT), les mesures du gouvernement pour améliorer la reconnaissance des quelque 50.000 agents spécialisés des écoles maternelles (Atsem) étaient très attendues. A l'ordre du jour de l'instance consultative de la fonction publique territoriale à l'occasion de sa séance plénière du 15 novembre, deux projets de décrets ont obtenu un avis globalement favorable. Mais les syndicats ont été très divisés (7 voix pour, 7 voix contre et 6 abstentions) sur celui qui modifie le statut particulier des Atsem.

La possibilité qui sera offerte à ces professionnelles (plus de 99% sont des femmes) d'accéder par concours ou promotion interne au cadre d'emplois de catégorie C des agents de maîtrise, l'organisation d'un concours interne spécial permettant à certaines de devenir animatrices (catégorie B), ainsi que la clarification de leurs missions constituent "de réelles améliorations", a jugé Interco-CFDT. Un peu moins enthousiaste, la FA-FPT a considéré que ces mesures "n'apportent pas toutes les réponses souhaitées", mais qu'il s'agit tout de même "bien là d'une première étape essentielle".
Beaucoup plus nuancée, Force ouvrière a estimé que le gouvernement apporte "quelques améliorations", mais aussi qu'il "peut mieux faire". "Aucune amélioration de la rémunération des Atsem n'est au rendez-vous", critique la centrale syndicale. Elle considère, par ailleurs, que la carrière des Atsem "est débloquée", mais que "le gouvernement a fait le minimum". Pour FO, il aurait fallu permettre aux agents de passer en catégorie B par la promotion interne au choix. Une demande également portée par l'Unsa territoriaux. Le syndicat est particulièrement sévère vis-à-vis de la réforme qu'il estime "sans grand intérêt pour les agents".

Protestation contre le report de PPCR

Pour sa part, la CGT a regretté que la définition des missions des Atsem n'ait pas été élargie pour prendre en compte "l'encadrement de groupes d'enfants sur les temps scolaire et périscolaire" et que, par ailleurs, y soit maintenue "la propreté des locaux".
Les représentants syndicaux ont encore exprimé leur mécontentement (15 voix défavorables et 5 abstentions) à l'occasion de l'examen du premier projet de décret présenté au CSFPT actant le report d'un an de la revalorisation indiciaire prévue par le protocole sur les parcours professionnels, carrières et rémunérations (PPCR). Les agents concernés en l'occurrence par le texte sont les médecins et pharmaciens de sapeurs-pompiers professionnels.
Un projet de décret précisant les règles électorales au sein des comités techniques, des commissions administratives paritaires et des commissions consultatives paritaires de la fonction publique territoriale (compétentes pour les contractuels) a suscité moins de vagues, puisque le CSFPT a voté à l'unanimité en sa faveur.

Par 


Mesures en faveur des Atsem : le Conseil supérieur globalement favorable, les syndicats divisés

Source : Localtis

[20/11/2017]

 



© FA-FPT - Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP