FAFPT - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale
FA-FPT > Fédération > Communiqués de presse > Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics engage le premier chantier " Refonder le contrat social avec les agents publics " dans l'impasse du dialogue social !

Le secrétaire d'État auprès du ministre de l'Action et des Comptes publics engage le premier chantier " Refonder le contrat social avec les agents publics " dans l'impasse du dialogue social !

C'est une réunion sans surprise qui s'est déroulée ce 9 avril dans les locaux de Bercy. Monsieur Olivier Dussopt, entouré de sa directrice adjointe de cabinet, du directeur général de l'Administration et de la Fonction publique et de son équipe, a lancé officiellement le chantier portant sur « Comment définir un nouveau modèle de dialogue social avec un meilleur fonctionnement des instances représentatives et une dynamisation du dialogue social aux niveaux pertinents ? »

La FA-FP était représentée par Bruno Collignon.


Deux « Grands témoins » invités par le ministère ont tout d'abord pris la parole.

Monsieur Jean-Paul Guillot, président de l'association « Réalités du dialogue social » a dans un premier temps réaffirmé que le dialogue devrait s'ouvrir le plus en amont possible des négociations, et que le dialogue social ne pouvait se mesurer ni au nombre ou à la durée des réunions, ni à la multiplicité des thèmes abordés !

Ensuite, Monsieur Joël Blondel, DRH des ministères sociaux, s'est efforcé de trouver des exemples permettant de donner raison au gouvernement dans l'idée de fusionner les CT et les CHSCT, et de simplifier les CAP afin d'assouplir les conditions de recrutement et de déroulement de carrière.

La FA-FP s'est une nouvelle fois exprimée sur son incompréhension face à la méthode retenue par le gouvernement.

Le 5 mars dernier, le commissaire général de France Stratégie mettait déjà l'accent sur la nécessité d'associer le plus en amont possible les actrices et acteurs du dialogue social afin de ne pas reproduire les erreurs des précédentes réformes.

Aujourd'hui, le président de « Réalités du dialogue social » a livré son analyse qui, pour la FA-FP, milite pour un dialogue social de qualité et va dans le sens des propos évoqués le 5 mars.

La question posée par la FA-FP au gouvernement porte clairement sur l'intérêt de solliciter de tels témoignages s'ils ne sont pas pris en compte ?

La FA-FP ne voit dans les propositions du gouvernement, relayées par le DRH des ministères sociaux, aucune réponse permettant de renforcer la qualité du service public ni d'améliorer les conditions de travail des agentes et des agents, ce qui devrait être la priorité.

Par contre, il s'agit bien d'une remise en cause de principes fondamentaux prévus par le statut !

Comme le rappelait le président du CSFPT le 29 mars dernier, la suppression des groupes hiérarchiques aurait permis une réelle simplification des instances de dialogue social, notamment des CAP !

La FA-FP a conclu son intervention en rappelant à Monsieur le secrétaire d'État que la prise en compte des règles indispensables à la construction d'un dialogue social respectueux de toutes les parties sera déterminante pour la suite des travaux.

À ce stade, il semble que l'objectif du gouvernement vise exclusivement à convaincre les employeurs et les organisations syndicales que ses orientations sont les seules envisageables …

Étrange conception du dialogue social !

L'agenda pour ce chantier devrait se dérouler aux dates suivantes :

• vendredi 4 mai : CT-CHSCT

• vendredi 25 mai : CAP

• mercredi 6 juin : Conditions de réussite du dialogue social

• vendredi 22 juin : Réunion de synthèse.

Autonome, progressiste, solidaire, à la FA un autre syndicalisme est possible !


En savoir plus... (pdf, 324 Ko)
[09/04/2018]

 



© FA-FPT - Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP