FAFPT - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale
FA-FPT > Fédération > Actualités > La FA-FP interpelle le Premier Ministre sur l'absence de concertation en matière de dialogue social et il répond

La FA-FP interpelle le Premier Ministre sur l'absence de concertation en matière de dialogue social et il répond

Monsieur le Premier Ministre,

Je tenais tout d'abord à vous remercier pour la réponse que vous m'avez adressée personnellement, suite à la lettre unitaire que la FA-FP vous a envoyée conjointement avec six autres organisations syndicales représentatives dans la Fonction publique, pour vous interpeller sur les conditions dans lesquelles se déroule actuellement le dialogue social.

Après lecture attentive de votre lettre, il apparaît toutefois que les éléments sur lesquels vous fondez votre réponse sont en totale contradiction avec la réalité de la situation actuelle.


La FA-FP interpelle le Premier Ministre sur l'absence de concertation en matière de dialogue social et il répond

En effet, vous faites référence à des points importants évoquant les notions de concertation, de document partagé, de confiance réciproque ou de dialogue transparent et responsable, notions auxquelles la FA-FP est, elle aussi, très attachée, mais qui ne reflètent malheureusement pas la méthode appliquée à ce jour. Ce constat pourrait donc laisser penser que les éléments portés à la connaissance de votre cabinet ne traduisent pas la réalité de la situation.

Aujourd'hui, Monsieur le Premier Ministre, la FA-FP constate avec regret que le thème « Refonder le contrat social avec les agents publics » mériterait d'être rebaptisé « Refonder le contrat social contre les agents publics », et que l'ensemble des réunions qui s'inscrivent dans ces quatre chantiers ne sont en fait que des réunions d'information, excluant toute notion de concertation. À ce stade, la FA-FP n'envisage même pas d'évoquer le terme négociation.

Pour étayer mon propos, permettez-moi d'attirer votre attention sur le fait que, de manière unanime, aucune des neuf organisations représentatives dans la Fonction publique n'a souhaité participer au lancement du quatrième chantier qui devait avoir lieu le mardi 19 juin. Cette unité syndicale, à moins de 6 mois des élections professionnelles a, pour la FA-FP, valeur de symbole.

Si la FA-FP tenait à répondre à votre lettre, c'est aussi et surtout pour réaffirmer notre volonté de voir s'ouvrir un dialogue social véritablement respectueux des agentes et agents publics, un dialogue social tourné vers un renforcement du service public qui place l'intérêt général et la cohésion sociale loin devant les logiques individualistes.

Lors du quinquennat précédent, la FA-FP a participé à toutes les réunions de dialogue social et a engagé sa signature sur chaque protocole proposé, notamment celui relatif aux parcours professionnels, aux carrières et aux rémunérations. Ce simple rappel me permet de conclure en vous assurant, Monsieur le Premier Ministre, de la détermination qui est la nôtre à refuser toute forme de résignation en matière de dialogue social et de défense du service public.


Le courrier de la FA-FP... (pdf, 430 Ko)
La réponse du Premier Ministre... (pdf, 209 Ko)
[22/06/2018]

 



© FA-FPT - Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP