FAFPT - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale
FA-FPT > Fédération > Revue de presse > Fonction publique : Gérald Darmanin confirme sa volonté de concertation

Fonction publique : Gérald Darmanin confirme sa volonté de concertation

Il y aura bien un rendez-vous salarial à l'automne 2017, a confirmé à la presse le ministre de l'Action et des comptes publics, Gérald Darmanin, ce mardi 30 mai, à l'issue de ses rencontres bilatérales avec les organisations syndicales de la fonction publique, débutées la semaine dernière (voir ci-dessous notre article du 24 mai). Pour autant, le ministre a confirmé qu'il n'y aurait pas de revalorisation de la valeur du point d'indice cette année, sans exclure que cela se produise durant le quinquennat. Si la suppression de 120.000 postes de fonctionnaires qui fait partie de la feuille de route du président de la République sera bien mise en oeuvre, Gérald Darmanin a affirmé qu'elle ferait l'objet d'une concertation préalable, rappelant son expérience en temps que maire de Tourcoing.

Le ministre, qui a également confirmé la compensation de la hausse de la CSG pour les fonctionnaires, réunira tous les syndicats de la fonction publique "avant le 14 juillet pour leur proposer un agenda social". Il a enfin évoqué l'organisation d'échanges plus larges avec les syndicats, les agents et les usagers du service public, sans que ceux-ci prennent nécessairement la forme d'assises, tel que le prônait son prédécesseur Annick Girardin (voir ci-dessous notre article du 11 avril).

Reçu le matin par le ministre, Bruno Collignon de la FA-FP (Fédération autonome) a estimé que sur les sujets tels que la protection sociale, la revalorisation des carrières, le rétablissement du jour de carence ou des facteurs de pénibilité, le ministre s'est montré "à l'écoute". "Il a certes réaffirmé la feuille de route du président et du Premier ministre mais les arguments mis en débats n'ont pas été associés à une fin de non-recevoir", a-t-il dit, souhaitant rester "prudent" dans l'attente des élections législatives. La FA-FP a également insisté sur la nécessité d'"un secrétariat d'Etat à la fonction publique" qui représente 5,4 millions d'agents, soit 20% de l'emploi en France.



Source : Localtis

[30/05/2017]

 



© FA-FPT - Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP