FAFPT - Syndicat Autonome de la Fonction Publique Territoriale
FA-FPT > Fédération > Revue de presse > Quels remèdes au trop-plein d'heures supplémentaires?

Quels remèdes au trop-plein d'heures supplémentaires?

 

Par Solange Fréminville

phconc-----179-017_Web

Les lourds horaires d'un grand nombre de cadres, comme les heures supplémentaires des agents de catégorie C, constituent aujourd'hui des sujets sensibles. Des collectivités sont à la recherche de solutions pour les réduire.

Les « dépassements horaires » sont fréquents dans les collectivités. Premiers concernés : les cadres, nombreux à dépasser « largement les temps de travail affichés officiellement. Ils adaptent leurs horaires à la charge de travail, aux nécessités liées au management d'équipes et emportent du travail chez eux », observe l'Association des directeurs des ressources humaines des grandes collectivités territoriales (ADRHGCT), dans sa contribution au rapport « Laurent » sur le temps de travail dans la fonction publique de 2016.

La charge de travail n'explique pas tout. Dans les nouvelles grandes régions, les cadres voient leurs journées s'allonger parce qu'ils doivent se déplacer entre le siège et d'autres sites administratifs très éloignés. Ailleurs, la principale difficulté est de déconnecter une fois rentré à la maison.

Visioconférence et télétravail

Conscientes des risques, des collectivités commencent à réagir. La région Nouvelle Aquitaine (7 852 agents, 5,84 millions d'hab.) s'est équipée, début 2017, d'outils de visioconférence dernier cri pour limiter les déplacements et donc l'amplitude horaire quotidienne. Le télétravail est encouragé dans le même objectif par la ville de Grenoble (lire ci-contre).

La ville de Paris (52 000 agents, 2,29 millions d'hab.) s'est dotée, en ...



Source : La Gazette des Communes

En savoir plus... (pdf, 1225 Ko)
[10/04/2017]

 



© FA-FPT - Fédération Autonome de la Fonction Publique Territoriale - 96 rue Blanche 75009 Paris - Affiliée à la FA-FP